Découvrez notre offre cadeau d'entreprise clé en main pour les professionnels. En savoir plus

NOUVEAU! Offrez une carte cadeau

Le blog à Bonbecs

Infolettre sucrée

Catégories

Les bonbons, équivalents affectifs d’un grand câlin

Amour

Scientifiquement réjouissants

Les recherches scientifiques étudient souvent les contenus de nos mets préférés et leurs effets sur notre cerveau. Pourquoi est-ce qu’on se tourne vers nos friandises préférées lorsqu’on a une peine d’amour? Qu’est-ce qui nous pousse à nous délecter de tonnes de bonbons lorsqu’on se sent un peu déprimés? Quelles parties de nos confiseries favorites créent ce sentiment de bien-être?
Les questions en soi ne sont pas bêtes. C’est vrai qu’il est intéressant d’apprendre les réponses que notre cerveau a involontairement à nos gâteries préférées. Que notre salivation augmente avec certains aliments ou friandises. Que les sensations sur le bout de notre langue déclenchent des réactions de neurones particulières. Tout cela. Toutefois, lorsqu’un grand chercheur offre comme conclusion, « Ainsi, nous pouvons déterminer que les bonbons nous rendent heureux », on ne peut vraiment pas s’empêcher de nous exclamer, « Mais on le savait! »

Simplement délicieux et réconfortants

On le sait instinctivement. Dès qu’on est tout petit, un bonbon réussit à nous faire ravaler notre grande peine. À nous donner du courage pour accepter d’avoir un vaccin – ou se montrer fort lorsque maman ou papa désinfecte une plaie. Car toute petite peine s’efface lorsque nos lèvres touchent à nos friandises préférées. Notre caramel préféré fond nos ennuis tout comme un chocolat riche et onctueux dissipe, l’espace d’un instant, les nuages noirs d’un stress pressant.

Par le goût et la texture, les bonbons recréent la sensation onctueuse de bien-être et de bonheur.

Mais ce n’est pas qu’une réaction physique! Il y a aussi ce réconfort psychologique. On associe nos friandises favorites aux temps heureux de notre vie – ces trésors de l’enfance, ces délices qu’on offre en cadeaux, les pierres de sucre semée, comme dans Hansel et Gretel, pour retrouver le chemin de la maison de notre enfance et la joie qu’on y gardait.

Évidemment, pour gérer son stress et sa tristesse, il y a probablement des façons meilleures pour la santé que d’acheter un box à bonbons. Cependant, avant de trouver des solutions, il faut d’abord s’aérer l’esprit – et si les bonbons sont bons à cela, donnez-vous en donc à cœur joie!

Haribo pour petits et grands, ici et ailleurs

En Allemand, le slogan est chanté sur le même air que le slogan français : « Haribo macht Kinder froh – Erwachsene ebenso! », ce qui signifie « Haribo rend les enfants heureux, et pareil pour les plus grands! » Selon notre expérience, c’est un de ces slogans publicitaires qui ne se trompe pas.

Haribo bonbon

Les « Ours d’or », un bonbon culte

Haribo voit le jour en 1920, à Bonn, Allemagne. Le confiseur à qui on doit ce plaisir? Un dénommé Hans Riegel, qui d’ailleurs construit le nom de sa compagnie pour qu’on puisse y retrouver les racines. En effet, Haribo se déconstruit en Ha (Hans), Ri (Riegel) et Bo (Bonn). Subtilement génial, quoi!

Le premier grand succès de cette multinationale fut l’invention de L’ours d’or (Goldbären en allemand), un bonbon de gélatine en forme d’ourson aux multiples saveurs. Ce succès ne se dément pas – si en Allemagne, on peut voir des douzaines de sortes de bonbons Haribo dans n’importe quel supermarché, à l’extérieur du pays, on est au moins sûr de pouvoir trouver ces sympathiques ours souriants!

D’ailleurs, une version végétarienne a été produite afin d’élargir le marché. Ainsi, tout individu qui s’abstenait auparavant de ces friandises (pour raison religieuse ou éthique) peut désormais s’en donner à cœur joie!
Différences entre les pays

À faire un tour en Allemagne, les inconditionnels des Haribos et des « gummybears » remarqueront sans doute une différence frappante : les couleurs de ces ours de gélatine sont beaucoup moins prononcées qu’en France (ou qu’en Amérique)! C’est qu’en Allemagne, aucun colorant artificiel n’entre dans la composition de leur bonbon préféré!

D’ailleurs, lorsqu’il est question d’additifs, on remarquera aussi une différence de goûts. Les Oursons allemands goûtent pour plusieurs meilleurs que ceux exportés. Une note plus forte de fruits – aux États-Unis, en revanche, on sent moins les fruits et un peu plus le goût « artificiel » de ces bonbons. Un « gummybear » rouge goûte, en Amérique… le rouge plutôt que la cerise ou la framboise!

Cependant, pour ce qui est d’autres bonbons Haribo, un avis général veut que les fraises Tagada soient bien meilleures en territoire français que leur variante allemande!

La magie derrière la fabrication des bonbons

Fabrication Bonbons

Comment sont fabriqués nos bonbons préférés? La question se pose rarement lorsqu’on est enfants. Peu nous importe alors de briser la magie : on pourrait se dire qu’ils poussent dans les arbres et on en serait aussi contents!

Cependant, si vous êtes plutôt curieux ou que vous voudriez acheter un kit de confection de bonbons, la question est plus que pertinente. Comment s’y prendre, et qu’est-ce que les avancées technologiques y ont changé?

L’ingrédient de base : le sucre

La plupart des bonbons que l’on connait ont ceci en commun : leur ingrédient principal est le sucre que l’on cuit. C’est la base de nos friandises. Bien entendu, comme nos bonbons sont très différents les uns des autres, plusieurs choses entrent en ligne de compte : la température de la cuisson, la viscosité du mélange, le tour de poignet, l’évaporation de l’eau, les arômes et ingrédients utilisés dans la fabrication… S’il n’y avait qu’une méthode de cuire du sucre, on ne connaitrait sans doute que les caramels!

Selon le bonbon qu’on cherche à obtenir, on s’assurera soit que le sucre ne caramélise pas ou qu’il ne cristallise pas. Pour faire des bonbons à la maison sans trop de complications, un thermomètre à bonbons est essentiel!

Ce que la technologie a changé

Les maitres confiseurs d’antan ne disposaient pas de thermomètres. Ils devaient donc estimer la température et le stade de cuisson en goûtant et en observant la transformation du mélange sucré. Selon la température augmentant, le sucre se présente en filet, en boulé, en cassé ou en caramel. L’expertise du confiseur devait lui permettre d’arriver au point de cuisson idéal, en donnant un tour de main adéquat au sucre. Ils exerçaient leur métier sur un feu nu, dans un grand chaudron de cuivre.

Et maintenant? La méthode de préparation industrielle est plus précise dans ses températures et la cuisson se fait sous vide, dans des contenants chauffés à la vapeur. Le sucre se dispute aussi souvent la place du sirop de glucose et d’autres ingrédients et stabilisateurs peuvent être ajoutés plus facilement lors du processus.

On apprécie les méthodes artisanales comme celles industrielles : chacun son public, et des bonbons pour tout le monde!

Trois bonnes raisons de vous sucrer le bec avec Les Bonbecs

box bonbons Les Bonbecs

Comme vous nous lisez, on aime croire qu’on a déjà piqué votre curiosité, voire votre intérêt. Nous avons la même passion que vous pour les friandises et, à notre avis, c’est une passion qui se partage! Que vous ayez découvert vos confiseries préférées chez votre mamie, à l’école, avec vos amis ou au magasin du coin, voici trois raisons de maintenant choisir Les Bonbecs comme source d’informations, de découvertes et de bonbons!

1) De nouvelles découvertes (et re-découvertes)

L’idée des Bonbecs ayant démarré lors de nos séjours à l’étranger, nous savons mieux que quiconque garder l’œil à l’affût pour repérer les bonbons parfaits qui éveilleront de nouvelles sensations chez nos clients! Comment? Parce que c’est aussi ce que nous préférons! Ainsi, pour correspondre à vos goûts, nous offrons autant de nouveautés que de bonbons nostalgies!

2) Un service de livraison qui vous rejoint n’importe où!

Comme certaines confiseries ne sont produites qu’en France et peu exportées (voire pas du tout!), il n’est pas rare que si vous habitiez loin de la source, vous deviez vous en passer… Or, si vous avez le mal du pays, ou si vous voulez simplement vous gâtez, sachez que Les Bonbecs offre un service de livraison international! Nous livrons en France comme ailleurs, pour tous les expatriés français et amateurs de bonbons d’ci ou d’ailleurs!

3) Des box à bonbons surprises chaque mois pour vous ou vos amis!

Maintenant que les emails ont remplacé le courrier, il est encore plus doux et plaisant d’ouvrir sa boite aux lettres pour y trouver des surprises plutôt que des factures! Et justement, avec nos abonnements bonbons, vous trouverez chaque mois de nouveaux assortiments sucrés dans votre boite postale!

Ces box à bonbons sucrés font aussi d’excellents cadeaux. Vous pouvez les réceptionner vous-mêmes et les emballer (si vous pouvez résister à la tentation!) ou inscrire l’abonnement directement à l’adresse de cette personne appréciée.

Bref, pour découvrir et redécouvrir le meilleur des confiseries françaises et du monde entier, c’est chez Les Bonbecs que cela se passe!

Une niniche par jour, pour garder la pêche pour toujours

Niniches

Maman a toujours dit : « Accepte pas de bonbons des étrangers! ». L’Halloween n’était pas encore un phénomène très populaire en France, alors c’était une recommandation de sécurité assez standard.

C’est qu’elle savait que, sans cette consigne très claire, n’importe qui aurait pu attirer son enfant avec un paquet de niniches – surtout si les saveurs présentées contenaient les fameuses niniches caramel et chocolat ou lait de fraise!

Les nombreuses saveurs des niniches

Vous savez comment, dans Harry Potter, tous les sorciers sont sans cesse amusés par la quantité de dragées aux saveurs excentriques et parfois complètement immangeable? Ce n’est pas avec le goût de poubelle qu’on essaie de faire une comparaison, loin de là. C’est plutôt avec l’engouement créé par la diversité : ces enfants étaient prêts à risquer un goût horrible parce qu’ils s’amusaient et qu’ils ne rechignaient pas les nouvelles expériences!

Les niniches sont un peu comme ça. Avec 30 saveurs de fruits et 20 saveurs de caramels et des tonnes de variations, chaque assortiment de niniche était un peu une découverte du monde. Et c’était plus facile pour les mamans de faire manger des fruits à leurs enfants en disant que c’était « le même goût que les niniches. »

Des friandises renommées

Ces sucettes rondes et allongées sont nées à Quiberon en 1946, les niniches sont une des plus grandes réussites de La Maison d’Armorine, « un des derniers paradis gourmands artisanaux de Bretagne ». C’était dans la période d’après-guerre, où l’on reprenait goût à la vie – et au sucre! Les niniches sont immédiatement couronnées « Meilleur bonbon de France ». Le goût authentique de ces friandises, notamment obtenu grâce à de vieux chaudrons en cuivre, a été transmis de génération en génération, pour notre plus grand plaisir.

Cette authenticité délicieuse a d’ailleurs servi à classer les niniches au patrimoine culinaire de France.

Un classique parmi les classiques : la pâte de fruits

Pâte de fruits

Popularité et historique de la pâte de fruits

Avec une histoire s’étirant sur des siècles et des siècles et une popularité qui ne diminue pas, difficile de faire un bonbon plus classique que l’éternelle pâte de fruits! En effet, la pâte de fruit est une friandise commune depuis plus d’un millénaire en France, avec l’Auvergne comme principale productrice pendant la plus grande partie de cette longue période. Aujourd’hui, la Vaucluse a pris la tête de file.

La pâte de fruits est un luxe que l’on s’offre ou que l’on offre en cadeau à Noël, à notre époque. Après tout, c’est souvent une friandise plus « chic » que les autres – surtout qu’en Auvergne, l’ingrédient principal des pâtes de fruits était la crème de la crème, soit de 67% à 100% de pulpes nobles de fruits.

Faire de la pâte de fruit chez soi

Mais, à la base, la pâte de fruits était une façon comme une autre de conserver ses aliments plus longtemps. Pour cette raison, on lui attribuait jadis l’étiquette de « confiture sèche ». Si nos ancêtres étaient capables de réaliser leurs propres pâtes de fruits, vous le pouvez aussi! À essayer donc si :
1) Vous avez un intérêt pour la confiserie
2) Vous êtes patient
3) Vous avez un surplus de fruits (par exemple, la récolte de votre potager ou des arbres de vos amis)
4) Vous êtes curieux

Car, si à la base, il suffit de cuire la pulpe de fruits avec du sucre, il faut être suffisamment intéressé au processus pour ne pas laisser caraméliser la mixture. Il faut aussi avoir la patience de passer du temps au fourneau, puis à attendre quelques jours que le mélange sèche dans des moules prévu à cet effet.

Mais ça demeure une activité intéressante pour quiconque ne sait pas que faire de ses quantités phénoménales de fruits – ou qui a un enfant, puisque ça pourrait être une activité pédagogique intéressante pour eux!
Pour quiconque est trop occupé ou pressé, par contre, il y a bien sûr les merveilleuses box à bonbons!

La réglisse, un bonbon classique… et une plante aux nombreuses vertus

La réglisse

Certains bonbons sont des caméléons des confiseries : ils sont offerts à tout le monde, et tout le monde les aime, inconditionnellement.

Cependant, il y a aussi ces bonbons qui « tranchent » les gourmands en deux. Ceux qu’on aime ou qu’on déteste. La réglisse semble faire partie de ceux-là.

Les merveilles de la plante réglisse

En recherchant « réglisse », vous serez peut-être surpris de voir de nombreux articles sur les propriétés médicinales de la plante du même nom! Et cette réglisse qui pousse surtout dans les sols méditerranéens semble accumuler les bienfaits pour l’estomac : ulcères, digestion, gastrites et syndromes prémensuels, tout y passe! Est-ce pour ça que notre ventre semble réclamer l’ouverture du prochain box à bonbons à la réglisse?

Après tout, la réglisse a une longue, longue histoire. Des millénaires avant qu’Haribo ne commercialise de la réglisse noire en bonbons spirales, la réglisse était utilisée avec de la cannelle et de l’anis pour lutter contre la peste. Ou on la mélangeait à du miel pour soigner la toux, l’asthme et les ulcères. En Europe, nos ancêtres médiévaux obtenait cette racine douce et en usait dans des remèdes pour la gorge et l’estomac.

Et nous, de nos jours, qu’est-ce que nous en faisons? Des bonbons, pardi!

Réglisse noire contemporaine

Notons tout de même que les bonbons à la réglisse que nous mangeons avec tant d’appétit ne sont pas que des concentrés de sucre et d’anis! Comme les réglisses modernes sont toujours faits avec des extraits de plante de réglisse, plusieurs des bienfaits médicaux cités plus haut sont encore valides – et les recherches suggèrent que certaines substances dans la réglisse auraient des propriétés anti cancérigènes!

On espère que ça vous aidera à déguster vos réglisses avec plus de plaisir! Ne voyez toutefois là pas une prescription médicale : chaque bienfait a ses inconvénients, ainsi modération a bien meilleur goût!

Le nougat espagnol : découvrez le touron!

Le touron

Quelles sont les spécialités de l’Espagne, nous demanderez-vous? Rapidement, nous pouvons nommer les plus connues – la paella, le cava, les churros…

Et les tourons. Qui ne reçoivent pas autant d’attention que les churros – en tout cas, nous n’avons pas encore vu de stands spécialisés en vente de churros sur le bord d’une plage française! Toutefois, cela est peut-être dû au fait que le touron, comme nos sucres d’orges et nos pâtes à fruits, ont une période « assignée » : c’est surtout dans le temps de l’hiver et des fêtes de Noël et de fin d’année que le touron fait son apparition, au grand bonheur de tous.

Heureusement pour la curiosité de nos clients, par amour de science, d’aventure, de découvertes nous faisons toutes les recherches nécessaires pour vous renseigner! Si cela signifie que nous devons parfois nous sacrifier et goûter des bonbons étrangers que vous pourriez peut-être aimer, ce n’est qu’un signe de notre grand dévouement.

Évidemment!

Le « nougat ibérique »

Les amateurs de nougats devraient à tout prix rencontrer cette variante espagnole. Le touron est une confiserie à base de miel, de sucre, de blanc d’œufs et d’amandes (entières ou concassées). Un coup d’œil au produit fini – souvent roulé en forme de « tube » ou aplatie en forme de tablette rectangulaire – permet tout de suite de faire la comparaison avec le nougat tel qu’on le connait. Avec sa pâte lisse et riche et son intérieur débordant d’amandes, cette friandise est un délice dont on ne veut plus se passer! Alors le temps de Noël venu, mieux vaut faire ses provisions – ou espérer recevoir beaucoup de tourons en cadeau, emballés séparément ou dans un joli box à bonbons!

Selon les statistiques, l’année 2003 a vu un total de vente de tourons dépassant 27,000 tonnes en Espagne – soit 560 grammes de touron par habitant. Et ce chiffre nous parait délicieusement bon – à quand nos tonnes de tourons?
Et en France?

En France, il y a le touron praliné au miel, qui a un aspect un peu plus huileux et qui fond onctueusement dans la bouche. C’est une spécialité du Roussillon : ils utilisent le touron espagnol croquant aux amandes et le réduise en pâte fine pour le cuire de nouveau et former ainsi une nouvelle confiserie, typique cette fois de leur région. À s’en lécher les doigts!

Friandise intemporelle : lumière sur le nougat

Le nougat

Une friandise typique de Méditerranée

Avec les premières mentions du nougat et des recettes dans les livres arabes du 10e siècle, on comprend que le nougat est un délice qui remonte à loin! Nostradamus lui-même proposait une recette dans un de ses livres à propos de confiture.

Blanc d’œuf, miel, amandes. La proposition est simple, mais elle fait magnifiquement son chemin autour du bassin méditerranéen. Aujourd’hui, les nougats peuvent inclure d’autres ingrédients – fruits secs et arômes sont des ajouts communs à ces friandises qu’on ne peut s’empêcher d’aimer. Mais retournons à notre petit tour géographique.

En arabe, portugais, espagnol, italien et français, chaque pays encerclant le bassin méditerranéen semble avoir son propre nom pour le nougat. Chaque pays connait aussi une entrée différente de cette friandise en son pays. En France, l’arrivée du nougat passe par la Provence. Il hérite des friandises arabes, italiennes et catalanes et, comme ces dernières, devient très étroitement associés aux desserts de Noël.

Nougat de Montélimar

Pour être appelé nougat de Montélimar, les restrictions à suivre sont strictes – la première étant d’être effectivement produit à Montélimar! Il faut aussi suivre la « formule magique » de ce nougat en adhérant aux ingrédients et proportions dictées :
- 30% d’amandes minimum (ou 28% d’amandes et 2% de pistaches)
- Miel composant 25% des matières sucrantes totales
- Blanc d’œuf, arôme de vanille et pain azyme s’ajoute à ce mélange

Sinon, quiconque vend un nougat en lui donnant l’étiquette de Nougat de Montélimar est coupable de fraude. C’est que cette région du Drôme Provençal prend l’authenticité de sa recette traditionnelle très au sérieux! Cela explique d’ailleurs la confiance que vouent les amateurs de nougats à cette indication contrôlée. À chaque bouchée, il y a dans le nougat de Montélimar une promesse de qualité.

Merveilles du Sud : les calissons d’Aix en Provence

Calissons

Le Sud de la France exerce un charme autant sur les touristes que sur les Français. On aime y retrouver la mer, le soleil, les potagers jardiniers, les marchés maraichers, les tempéraments chaleureux… Aix-en-Provence en particulier possède cette réputation resplendissante, alliant le meilleur de la culture française au rêve des villes méditerranéennes.

Or, pour nous, ce qui nous ramène toujours à Aix, l’eau à la bouche et le cœur battant, ce sont les calissons d’Aix-en-Provence, délicieuses friandises dont on ne peut se passer à l’étranger (c’est d’ailleurs une des raisons derrière nos box de bonbons!).

Découvrir le calisson d’AIX

Confectionné à partir d’une fine pâte de melon et d’amande et nappé de glace royale, le calisson est une de ces confiseries délicates sur la langue, dont la finesse vous fera fermer les yeux de bonheur. Car, avec ses arômes de fleur d’oranger, cette friandise parvient à inonder le palais de saveurs nuancées et raffinées, et ce, depuis le 15e siècle.

Le calisson d’Aix a une forme losange et évoque vaguement la légèreté d’une feuille d’arbre.

Indication contrôlée et rituels associés : l’auréole autour des calissons

Ce doux et délicat losange est aimé farouchement par des Français à tous les coins de l’Hexagone. Cependant, les compétiteurs semblent rares dans les autres départements. Pourquoi? Eh bien, tout simplement parce que le calisson d’Aix dispose d’une Indication d’Origine Contrôlée (IGP) qui en régit la production. Seuls les fabricants localisés à Aix-en-Provence ont donc l’autorisation de produire cette merveille locale (ils doivent également respecter le cahier des charges).

Or, non seulement le nom et l’origine sont protégée, le calisson dispose d’un autre luxe tout particulier : celui de la bénédiction. Chaque année, à l’Église Saint-Jean-de-Malte a lieu la bénédiction des calissons, pour le bon plaisir des touristes et des locaux d’Aix-en-Provence.